Développement d’Aflasafe pour lutter contre l’aflatoxine

L’Atelier de lancement “Développement d’Aflasafe pour lutter contre l’aflatoxine en vue de l’application des normes internationales” s’est tenu au Carlton Anosy ce 05 juin 2024.

Cet événement important se déroule dans le cadre du Projet Résilience des Systèmes Alimentaires (FSRP), projet sous la tutelle  du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, financé par la Banque Mondiale, ayant pour objectif de renforcer la résilience des systèmes alimentaires et d’améliorer la préparation du pays à faire face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Cet atelier a été initier par l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) Madagascar, qui a réuni les acteurs clés, ainsi que les partenaires techniques, les entreprises de transformation et d’agrégation, dans le but d’atteindre l’objectif commun d’autosuffisance alimentaire et de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Le FOFIFA a été représenté par Dr. RAZAFINDRAKOTO Fanoina Ny Riana, Directeur Général, Pr. RASOAFALIMANANA Mbolarinosy, Directeur Scientifique, et d’autres chercheurs.

L’aflatoxine, un composé naturel toxique, représente une menace majeure en Afrique, y compris à Madagascar, où sa présence dans plusieurs cultures, notamment les céréales, est préoccupante. Cette contamination constitue un risque significatif pour la santé humaine, causant des problèmes hépatiques aigus, des cancers du foie et d’autres affections graves. De plus, l’aflatoxine a un impact économique considérable, affectant les revenus des agriculteurs, la sécurité alimentaire et les échanges commerciaux.

Dans plusieurs pays d’Afrique, l’IITA, en collaboration avec divers partenaires, a développé Aflasafe comme solution de biocontrôle de l’aflatoxine pour protéger les cultures contre cette contamination. En réduisant la quantité de toxine dans les aliments à des niveaux acceptables, l’utilisation d’Aflasafe peut atténuer les conséquences graves et généralisées sur la santé, tout en ouvrant de nouveaux marchés et en créant de nouvelles opportunités de revenus. Bien qu’appliqué sur le terrain pendant la période de croissance des cultures, la protection avec Aflasafe se poursuit bien après la récolte, avec des études révélant une réduction de 94 % des aflatoxines, même après stockage dans des conditions humides.

Pour Madagascar, c’est le FOFIFA qui mettra en œuvre la recherche biocontrôle de l’aflatoxine.

Pour lutter contre ce problème, le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a mandaté le FOFIFA en collaboration avec l’Institut International de l’Agriculture Tropical (IITA) pour développer  l’Aflasafe qui est un produit biologique mis au point par l’IITA et déjà utilisé dans 22 pays d’Afrique, afin de réduire considérablement le taux d’aflatoxine dans les cultures. Pour cela, le FOFIFA-DRA bénéficiera d’un laboratoire de multiplication et préservation de l’Aflasafe ainsi que la détection de l’aflatoxine. 

L’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) effectuera une série d’analyses de l’impact de l’aflatoxine à Madagascar. Ensuite, des examens et des tests seront réalisés en collaboration avec les chercheurs du FOFIFA afin de développer un produit Aflasafe adapté spécifiquement pour Madagascar. Le projet se déroulera sur une période de deux ans.

 

FOFIFA CENRADERU

Centre National de Recherche Agricole

Vous pourriez aimer aussi...