Uncategorized

Les résultats des recherches forestières au service du Développement Durable…

Participation du FOFIFA à la Journée Internationale de la Biodiversité (JIB) 

Pour marquer la Journée Internationale de la Biodiversité (JIB), Madagascar a tenu à célébrer cette journée le 28 mai 2019 au niveau de l’enceinte du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) à Ambatobe. Le thème retenu pour cette année est : « NOTRE BIODIVERSITÉ, NOTRE NOURRITURE, NOTRE SANTÉ ». L’ouverture officielle de cette journée a été marquée par le discours de son Excellence Monsieur le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable ainsi que de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne sur  les défis de la grande île dans la conservation de la biodiversité malgache ainsi que la collaboration du MEDD avec la coopération allemande GIZ dans une optique de développement durable. Par la suite, le programme de cette journée comportait une série de discussions de groupe et de sensibilisation du public sur le « sustainable lifestyle ». La manifestation a été également matérialisée par des stands d’animation et d’exposition.

L’évènement s’est particulièrement concentré sur la biodiversité en tant que fondement de notre alimentation et de notre santé. Le thème célèbre ainsi la diversité fournie par nos systèmes naturels pour l’existence et le bien-être de l’humanité sur Terre, tout en contribuant aux objectifs de développement durable, notamment l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la restauration des forêts et des écosystèmes. La dégradation de la biodiversité fragilise l’écosystème.

Suivant ce principe, le FOFIFA ou Centre National de Recherche Appliquée au Développement rural a tenu à participer à cet évènement à travers son Département de Recherches Forestières et de Gestion des Ressources Naturelles. Parmi les produits de recherches, ont été mis en avant le Tsiperifery et le Ravensara, les plantes endémiques de Madagascar ainsi que le Liquidambar styraciflua (copalme d’Amérique).

Lors des expositions, le Tsiperifery et le Ravensara ont été présentées sous forme d’huiles essentielles. Il faut savoir que l’exploitation de ces plantes présente une opportunité nouvelle de produits d’exportation pour ses vertus médicinales et thérapeutiques. Par ailleurs, le liquidambar styraciflua, communément appelé « liquidambar » a fortement retenu l’attention du public. En effet, cette variété d’arbre présente des caractéristiques tout à fait favorables au climat tropical de la grande île. Au bout de 20 ans seulement, le liquidambar peut atteindre jusqu’à plus de 30 m de hauteur. Avec sa forme longiligne, il sert principalement dans la construction de bois d’œuvre. Ce qui favorise la conservation ainsi que la possibilité de restauration des forêts à Madagascar pour tendre vers un développement durable.

Vous pourriez aimer aussi...